Comment est calculé le montant d’un loyer ?

Publié le : 12 mai 20224 mins de lecture

En principe, la fixation du loyer d’une habitation se fait librement par le bailleur. Ceci étant, vous devrez vous soumettre à quelques conditions pour éviter de déterminer un montant trop élevé et augmenter les risques d’impayés ou de départs fréquents des locataires. En même temps, notez bien qu’un loyer trop bas pourra également vous pénaliser. Afin de calculer la valeur correspondant à votre bien à louer, voici quelques indications.

La location et la surface habitable

La situation géographique et l’emplacement du bien en location est certainement l’un des premiers paramètres qui influence son loyer : commune populaire ou non, en centre-ville ou en périphérie. Si la proximité des commerces et transports est un réel avantage, une habitation loin de tout sera à l’inverse pénalisée.

La surface habitable est également un facteur déterminant. Plus elle sera élevée et plus le loyer sera important. Attention, les murs, escaliers et embrasures de portes n’entrent pas en compte dans le calcul de la surface habitable.

D’autres critères permettant d’évaluer le montant du loyer

La consommation énergétique est aussi primordiale. Selon les études, le montant peut baisser d’environ 10 % entre un logement classé A qui est peu gourmand et une habitation classée G. À ces critères s’ajoutent l’état du bâtiment (neuf, rénové récemment ou ancien) ainsi que les prestations complémentaires (ascenseur, parking, chauffage collectif et conciergerie).

Pour info, il est important de bien évaluer le montant c’est pourquoi vous devrez vous renseigner sur le marché immobilier. D’ailleurs, n’hésitez pas à récolter le maximum de données auprès de l’Agence départementale d’information sur le logement ou à travers les rapports sur les observations de loyer avant de décider.

Qui est touché par l’encadrement des loyers ?

D’une manière générale, le bailleur est libre de déterminer le montant du loyer que ce soit pour une location vide ou meublée. Notez toutefois que dans les villes situées en zone tendue, les propriétaires sont soumis à certains règlements qui encadrent la fixation des loyers. À cet effet, plusieurs cas de figure sont à possibles :

  • Pour une première mise en location, le bailleur fixe librement le montant et pourra le réviser une fois par an (à préciser obligatoirement dans le bail)
  • Lors d’un renouvellement du bail, le propriétaire peut revoir à la hausse le montant en se basant sur les loyers affichés dans le voisinage pour des logements similaires
  • Pour une nouvelle mise en location, le loyer peut être révisé après 18 moins de vacances

Dans certaines communes comme Paris, l’encadrement des loyers diffère un peu puisque le propriétaire devra informer son locataire 6 mois à l’avance s’il souhaite le réviser. Aussi, ce nouveau loyer ne doit pas dépasser le montant de référence minoré appliqué par la ville.

Plan du site